lundi 10 avril 2017

Les quatre femmes de Béziers

Je ne vais pas parler ici des épouses d'un quelconque polygame mais de ces magnifiques sculptures de Jean-Antoine Injalbert qui ornent les fenêtres d'une demeure du XIX° siècle, aujourd'hui abandonnée au milieu de constructions récentes, sur l'avenue d'Agde, à Béziers, non loin du Polygone. 


 

C'était ce qu'on appelait l'Hôtel Chappaz, du nom d'un richissime négociant de l'époque.



Aucun commentaire: