dimanche 30 avril 2017

Regret

Etat de conscience plus ou moins douloureux causé par le désir d'un bien passé qu'on n'a plus...


vendredi 28 avril 2017

Tyrosémiophiliste

Qui c'est celui-là ?
Un spécialiste du Tyrannosaurus rex ?


Que nenni! C'est tout bêtement un collectionneur d'étiquettes de camembert.





 

jeudi 27 avril 2017

Férule

En botanique, c'est une plante herbacée (Ombellifères) vivace, qui croît dans les régions méditerranéennes. Cette plante possède des tiges épaisses et creuses qui deviennent très dures en séchant.



Chez les anciens, la tige des férules servait à faire des attelles pour contenir les membres fracturés, et... à châtier les écoliers en faute.


C'est ainsi qu'à partir du XIX° siècle on nomma férule la baguette ou la règle de bois avec lesquelles les maîtres frappaient les doigts de l'écolier fautif. 
Depuis, le mot férule signifie plus généralement "autorité" et aujourd'hui, l'expression "être sous la férule de quelqu'un" signifie être sous sa domination et dans l'obligation de lui obéir.

Alors, Macron est-il sous la férule d'Attali ?



mercredi 26 avril 2017

Pieds Nickelés


A la campagne, au début du XX° siècle, on disait d'un fainéant qu'il avait les pied niclés, adjectif signifiant "noué", car ayant les pieds  liés, il ne pouvait ni marcher ni travailler. 
Les Parisiens auraient déformé l'expression en confondant niclé avec nickelé, mot dérivé de nickel, le métal alors à la mode.


En 1908, la bande dessinée de Louis Forton, La bande des Pieds Nickelés fit son apparition et connut un tel succès que Croquignol, Filochard et Ribouldingue donnèrent bientôt à l'expression Pieds nickelés le sens de "peu recommandables".



mardi 25 avril 2017

Stop aux préjugés ...

Le préjugé étant une opinion préconçue, une croyance souvent imposée par le milieu, l'époque, l'éducation...


Sur fond musical de batucada...

lundi 24 avril 2017

Guignol

Personne involontairement ridicule, du nom du canut lyonnais dont Mourguet, à la fin du XVIII° siècle, fit le héros de son théâtre de marionnettes.

samedi 22 avril 2017

vendredi 21 avril 2017

Elections


“Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des Révolutions pour conquérir ce droit.” 
Octave Mirbeau, La Grève des électeurs.

jeudi 20 avril 2017

Un jardin de curé

Ce jardin se définit par un espace clos, au sein duquel sont mélangés des fleurs, des plantes aromatiques et les légumes nécessaires à une production échelonnée tout au long de l’année : fèves, oignons, salades, pommes de terre, courges, tomates, aubergines, poivrons, artichauts, choux…





Je me souviens de la réflexion d'un voisin (avec l'accent, bien entendu) à qui je faisais visiter mon jardin : 
- Pourquoi tu mets des fleurs ? Ça ne se mange pas...

mercredi 19 avril 2017

Cochon qui s'en dédit


Une récente publicité du Midi Libre m'a rappelé cette expression qui ne date pas d'hier...


... et qui  signifie qu'une promesse doit être tenue. 
N'est-ce pas mesdames et messieurs de la politique souvent incapables de tenir leurs engagements !



Tout est pourtant bon dans le cochon qui nous a d'ailleurs donné d'autres expressions comme "Copains comme cochons" ou "Donner de la confiture aux cochons".

mardi 18 avril 2017

"Berlin 56"


Feuilleton diffusé dernièrement sur ARTE dont le titre original est "Ku'damm", diminutif de la fameuse Kurfürstendamm Strasse, sorte de Champs Élysées berlinois où, en 1956, paradait une jeunesse en quête de loisirs et de nouvelles sensations.



Dans un Berlin-Ouest hanté par les fantômes du nazisme et électrisé par les premiers tubes rock, trois sœurs prisonnières des rêves conservateurs de leur mère se battent pour leur destin. 

Une belle histoire et une jolie actrice.

Sonja Gerhardt

lundi 17 avril 2017

Nos ancêtres les Gaulois


Jean d'Ormesson, a pris sa plus belle plume pour adresser ses compliments à la ministre de l’Éducation nationale . 


"Si tu savais Najat, comme on était fiers et heureux, nous les Rinaldi, les Fernández, les Ribolowski, les Sebban, les Ayache, les Piemontesi, les Van de Kerkof, nous les Bernstein, les Bogossian , les Campana, les Suchodolsky ... d’écouter, les doigts encore douloureux et engourdis par la bataille de boules de neige de la récré, notre maître d'école nous parler de nos ancêtres gaulois qui avaient combattu les armées de César à Alésia et de nos ancêtres Francs qui avaient fait de Clovis leur roi. Si tu savais petite Najat, ministre inculte de l’Éducation Nationale, comme c'était bon, pour les petits français de neuf ans que nous étions, de faire mordre la poussière aux Anglais aux côtés de notre ancêtre Bertrand Duguesclin, connétable de France, de chevaucher aux côtés de notre ancêtre Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche. Si tu savais prétentieuse Najat, toi qui reconnais ne lire qu' un livre par an mais traite les membres de l'Académie Française de "pseudo z'intellectuels", comme c'était pénible pour nous de souffrir en sonnant du cor avec notre ancêtre Roland le Preux, mortellement blessé à Roncevaux en assurant les arrières de Charlemagne, comme c'était grisant de partir pour les Croisades avec notre ancêtre Saint Louis, sans oublier les exploits de Charles Martel arrêtant les Arabes à Poitiers... Évidemment que nous savions, nous qui avions des noms si difficiles à prononcer ou à écrire, que nos héros n'étaient pas nos ancêtres et que nos ancêtres avaient eu d'autres héros.... Mais c'était si bon de croire le contraire, rien qu'une heure par semaine. On était si fiers de faire partie spirituellement de cette Histoire-là. Penses-tu, inculte, haineuse et revancharde petite Najat, que ton cerveau formé dans les années Mitterrand et lessivé depuis trente ans à l'eau de Javel de SOS racisme et de Terra Nova, sera capable un jour de comprendre cela ?"

samedi 15 avril 2017

Revenons à nos moutons


Célèbre expression tirée de "La farce de Maître Pathelin", pièce de théâtre attribuée à Triboulet, le bouffon de René d'Anjou, où le plaignant mêle à l'affaire de ses moutons volés celle de pièces de draps qu'on ne lui a jamais payées, et signifiant "revenons à notre sujet", "mettons fin à ces digressions".





Une fois encore, merci au "Jeu des 1000 euros" ! 

vendredi 14 avril 2017

Les larrons


Dans l’ancien temps, le larron était un pillard, un détrousseur de grand chemin. 
« Pour un âne enlevé deux voleurs se battaient ; 
L’un voulait le garder, l’autre le voulait vendre… 
… Arrive un troisième larron 
Qui saisit maître Aliboron » 
LA FONTAINE – Les Voleurs et l’Âne 

Aujourd’hui, on utilise surtout le mot "larron" dans la locution S’entendre comme larrons en foire pour parler de personnes qui s’entendent à merveille, qui se complètent. 

Autre locution, lorsque les circonstances font faire des choses auxquelles on n’aurait jamais songé : L’occasion fait le larron


Selon la Bible, "larron" désigne chacun des deux brigands crucifiés en même temps que le Christ. L'un était le mauvais larron, l'autre qui se repentit avant de mourir étant le bon larron. 

"Le bon larron". Sculpture de Michel Laude. Église N-D. de Bercy. Paris.


jeudi 13 avril 2017

Eolienne


Entendu au café du commerce : "Macron, c'est une éolienne qui brasse du vent, supporté par des girouettes." 
Le dauphin de Hollande ventile effectivement un discours totalement vide...