dimanche 11 décembre 2016

Kurun

 
Parti du Croisic le 19 septembre 1949 à bord de son voilier le Kurun, Jacques-Yves Le Toumelin y sera de retour le 7 juillet 1952 et son exploit le hissera, à son corps défendant, au niveau des plus grands comme Joshua Slocum ou Alain Gerbault. 


Près de trois ans pour un tour du monde en solitaire, la performance du Kurun, classé depuis monument historique de la ville du Croisic, paraît dérisoire quand les coureurs professionnels d'aujourd'hui se battent, avec les armes technologiques les plus sophistiquées, pour mener à bien leur course en moins de quatre-vingts jours. 

Pour Edmond, en souvenir d'une belle escapade.

Aucun commentaire: