jeudi 17 novembre 2016

Beaujolais nouveau




C'est novembre et sa tristesse
La lumière dès seize heures trente
Heureusement voilà la kermesse
Troisième jeudi zéro heure pétante

Arrive le Beaujolais nouveau
Dans les bistrots on se prépare
Un marketing label Mac Do
Pour une fois rime avec pinard

Du bichlorate de baise couillon Du glythanol de cache-misère
Des bouteilles vendues par millions
C'est pas bon mais on adhère

Comment un si petit terroir
Peut-il produire autant de tonnes
Les actionnaires d'anti-inflammatoires
Se frottent les mains à l'automne
N'y a-t-il pas dans le mot vin
Comme une marque d'impolitesse
Chez cette picrate dont le parfum
A seulement l'odeur du business...




2 commentaires:

Anonyme a dit…

belle réussite commerciale....

Christian

Jungle Jim a dit…

à Christian,
C'est vrai. Mais c'est aussi une belle fumisterie...