lundi 19 septembre 2016

Le vase de Soissons


En cours d’histoire dans un collège de la banlieue parisienne, le professeur demande à ses élèves :
– Avant de commencer mon cours, je vais vous poser une question : savez-vous qui a cassé le vase de Soissons ?
– C’est pas moi, m’sieur ! répond Mohammed.
– C’est pas moi non plus ! dit Rachid.
– Ni moi ! crie Naïma...
Et toute la classe braille et nie avoir cassé le vase, ce qui finit d'anéantir le pauvre prof.
Le soir même, après les cours, il va raconter au directeur ce qui s'est passé dans sa classe et le niveau catastrophique de ses élèves.
Le directeur dit :
- C'est grave, il faut prévenir l'Inspecteur d'Académie !
L'inspecteur vient le lendemain et après s'être fait relater les faits, déclare :
- Ce manque de culture va trop loin, il faut en aviser le Ministère !
Le lendemain le recteur est à Paris au Ministère de l'Éducation Nationale.
Il rend compte de l’événement à la ministre, qui l'écoute avec attention.
Après un moment de réflexion, la ministre fouille dans son sac à main et en sort deux billets de 50 euros qu'elle tend au recteur d'académie en lui disant :
- Prenez cet argent, vous rachèterez un autre vase que vous mettrez à la place du premier. Ne dites rien à personne, et on étouffe l’affaire. En période électorale, les Français ont autre chose à penser qu’à un vase cassé dans un collège de banlieue.

Aucun commentaire: