samedi 16 juillet 2016

Je ne mettrai pas de "Je suis ...".


Je ne suis pas Nice, pas Charlie, pas Paris, pas Toulouse, pas Bagdad, Jérusalem ou Tel Aviv, pas Boston, pas Tunis. Je ne suis pas plus du 11 septembre que d'un autre jour en particulier... 
Je suis tout ça … Je suis en colère... Je suis triste... Je suis citoyen français et j'ai la nausée... 
Alors M. Le Président ? 
Après les discours du "ça va mieux", les marches main dans la main, les "Moi je", les "j'ai décidé", vous agissez quand ? Vous attendez quoi ? 
Un autre carnage ? 
Vous ouvrirez une (autre et énième) cellule de crise, reprendrez l'antenne en direct et aurez ce même ton compatissant à vomir qu'on ne connait que trop (en même temps depuis Charlie vous avez eu l'occasion de le travailler ! ). 
Et on finira par un joli sondage des service com. de l’Élysée : 2% (ou 40 %, on s'en fout) des Français pensent que Hollande a su gérer l'après massacre !!! 
Et vous (re-) penserez à vos primaires, à votre trône, à votre coiffeur, à votre maîtresse, à votre petit confort et gros acquis, à votre retraite assurée et votre avenir tracé ... 
Vous avez dit (il fallait oser) être entré dans l'histoire ... Ah oui, ça, c'est sûr. Dans d'autres circonstances, ça me ferait mourir de rire ! J'ai juste honte pour vous. Et tellement de colère ! 
Vous vous êtes entendu ? 
"J'ai décidé - sur proposition du 1er ministre - (heureusement qu'il a eu cette bonne idée )... J'ai décidé – blablabla… J'ai décidé... blablabla... "
Six minutes de discours soporifique improbable, déplacé (la description de l'attaque est à vomir), mou et écrit !!! 
Comment parler - en lisant ou en récitant - d'arsenal législatif et autres foutaises inutiles ! 
Ahhh ? Vous allez rajouter des militaires devant le Printemps à Haussmann et ailleurs pour... ? Comment la nommez-vous déjà cette opération ?... Super !!! 
Et sinon ? Trains, bateaux, des contrôles prévus ??? 
Manifs, émeutes, ... quelque chose ? 
Les fichés S perdus de vue ? Les services de renseignements qui ne se connaissent pas entre eux ? 
Le GIGN qui attend qu'on l'autorise ? Les autres S qu'on connait ? Ceux en devenir ? ... 
Un truc de prévu malgré les vacances ? 
Vous êtes (vraiment et comme toujours ) à coté de la plaque. 
Quand votre pays attend un discours qui sort de vos tripes et de votre cœur, clair, concis, comme un bon coup de poing sur la table, en disant que c'est assez et que vous allez les trouver dans les plus petits recoins de l'hexagone et que vous allez nous en débarrasser, vous nous parlez de frappes ailleurs et de sentinelles ici, de mesurettes là, avec le texte et le ton d'un élève de CM2 qui lit sa rédac en essayant d'y mettre le ton !!! 
Tout sonne faux, parce que tout est faux.
Vous vous en fichez en fait... Sinon il n'y aurait déjà pas eu Charlie après Toulouse, pas le Bataclan, et pas Nice.
Mettez donc sur votre bureau la photo d'un de ces gamins partis le 14 juillet à Nice et regardez la jusqu'à la fin de vos jours en vous disant que vous auriez pu l'éviter.
On espère juste que demain il n'y aura rien d'autre... 
Mais votre propension à ne rien faire, à préférer les mots mielleux aux actions, m'inspire plus la crainte que la confiance. 
Comment se fait il qu’hier matin, il n'y ait pas eu de descente pour aller chercher ces prêcheurs de la mort qui retournent le cerveau de notre jeunesse désœuvrée, celle-la même que vous laissez grandir dans la haine et en attisant le rejet et les clivages ! 
On sait qui... On sait où... 
Pourquoi restez-vous sans rien faire en France ? 
C'est sur notre sol que des enfants meurent... 
Jeudi soir, en regardant les étoiles et les jolis feux multicolores, ils étaient athées, bouddhistes, catholiques, juifs, musulmans, protestants. Ils avaient l'avenir devant eux. C'était des enfants de France et vous n'avez pas su les protéger !!! 
Assassinés par des kamikazes décérébrés que vous pensez pouvoir effrayer en leur retirant la nationalité ? 
On est en guerre et l'ennemi est partout sur notre territoire ! 
Alors, en tant que citoyen français, je vous demande, avec tout le respect que je dois, si ce n'est pas à l'homme, au moins à la Fonction, de passer vraiment à l'action - demain pas dans 6 mois - de nous débarrasser de cette vermine, d'empêcher qu'il y en ait d'autres , de faire votre devoir de Chef de la Nation et de Guerre ou de quitter ce poste ! 
Il serait dés lors tout à votre honneur d'en profiter pour rendre votre Grand-croix de l'ordre national de la Légion d'honneur, réservée normalement à ceux qui ont rendu des "mérites éminents" à la Nation. 

2 commentaires:

Jungle Jim a dit…

il s'agit d'un texte reçu aujourd'hui et que j'aurais aimé avoir écrit.

Anonyme a dit…

c'est mieux comme cela :exprime bien le ras le bol général
Christian