dimanche 5 juin 2016

Chouette histoire...


Parmi toutes les histoires que me racontait ma mère dans mon enfance, il en est une que je n'oublierai jamais : celle de la chouette et de ses petits. 
- Une chouette, tu vois ce que c'est ? m'avait demandé maman à l'époque. 
J'avais répondu "oui" pour lui faire plaisir et aussi pour ne pas paraître idiot. Car si je connaissais bien les rouges-gorges, les pigeons, les hirondelles ou les corbeaux, sans oublier nos serins qui chantaient dans la cage accrochée au dessus de la porte, je n'avais encore jamais vu de chouettes ni entendu leur chuintement lugubre dans la nuit. 
- Bien, alors tu sais que cet oiseau nocturne n'est pas particulièrement beau. Tu es d'accord ? 
J'avais hoché la tête. 
- Et naturellement, les petits de la chouette ne sont pas ce qu’il y a de plus joli. Tu es toujours d’accord ? 
- Oui m'man. 
- Alors, dans cette histoire, la chouette habitait dans une forêt où vivait également un renard. Ils étaient d'ailleurs bons amis. Un jour, comme elle devait s’absenter, la chouette appela le renard. 
"Renard, lui dit-elle, je sais que tu aimes bien te nourrir de petits oiseaux. Au nom de notre amitié, je te demande de ne pas toucher aux miens quand je ne serai pas là.
Le renard lui répondit qu’il n’y avait pas de problème, qu’elle pouvait compter sur lui. 
"Mais comment vais-je reconnaître tes enfants ? lui demanda-t-il. 
"Tu ne peux pas te tromper, ce sont les plus beaux de la forêt. 
Et la chouette partit en voyage, l’esprit tranquille. 
Le soir même, le renard qui avait une terrible fringale, décida d’aller faire le tour des nids de la forêt. Il y rencontra des petits oisillons tous plus mignons les uns que les autres mais n’osa pas y toucher de crainte qu'ils soient des petits de la chouette. Enfin, il finit par tomber sur un nid occupé par deux boules de plumes qu’il trouva particulièrement laides. 
"Pas de doute, se dit-il, ces deux-là sont tellement vilains qu’ils ne peuvent pas être les petits de mon amie la chouette. 
Et il les croqua. 
A son retour, la chouette découvrit le nid vide. Folle de douleur, elle alla trouver le renard. 
"Tu m’avais promis de ne pas toucher à mes petits, lui dit-elle en larmes. Pourquoi les as-tu mangés ? Tu n’as pas de parole. Sois maudit ! 
Le renard se défendit : 
"Tu m’avais dit que tes enfants étaient les plus jolis de la forêt. Alors quand j’ai vu ces deux-là, si moches par rapport aux autres, je les ai mangés, persuadé qu’ils ne pouvaient pas être les tiens. 
Ma mère, que j'avais écoutée religieusement, conclut : 
- Tu as compris, mon garçon ? 
- Oui m'man. Pour une mère, ses enfants sont toujours plus beaux que tous les autres. 
Et après une seconde d'hésitation, je demandai : 
- Et moi, comment me trouves-tu ? 
- Tu es le plus chouette...


Aucun commentaire: