samedi 12 mars 2016

Nom d'un chien

Jadis, nombre d'exclamations étaient tirées du juron des jurons, blasphématoire à souhait : nom de Dieu. Pour pouvoir pester sans commettre de sacrilège, les Anciens avaient trouvé l'astuce de remplacer Dieu par un autre mot et disaient par exemple, nom d'un chien...


Au fait, le chien de ma jeunesse s'appelait Bobby.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

que d'expressions... réserver un chien de sa chienne??, une femme qui a du chien et chienne de vie
De toute taille c'est un bon compagnon

Christian

Jungle Jim a dit…

Il y a encore "qui veut noyer son chien l'accuse de la rage", "un temps de chien", "se regarder en chiens de faïence", "être malade comme une chien"...

Anonyme a dit…

la richesse de la langue française et les déformations drôles
Un chien vaut mieux que deux kilos de rat (un tiens vaut mieux que deux tu l'auras)
Mon dernier chien c'était un boxer..
Christian

Jungle Jim a dit…

à Christian,
Mon dernier chien était également un boxer nommé Sikim d'Artig-Siberg... Nous lui avions fait couper les oreilles en pointe comme c'était alors la mode.