lundi 4 janvier 2016

Sur le pont d'Avignon


Si tout le monde a fredonné dans sa jeunesse la chanson "Sur le pont d'Avignon", personne n'en connait l'auteur. On sait seulement que cette comptine a été popularisée par Adolphe Adam dans l'opérette Le Sourd ou l'Auberge pleine.
De ce pont d'Avignon que l'on doit, selon la légende, à Saint Bénezet, jeune berger ardéchois qui se disait envoyé par Dieu pour relier à cet endroit les deux rives du Rhône distantes de 910 mètres, il ne reste aujourd'hui que quatre arches sur les vingt-deux initiales. Il faut dire qu'à l'époque, au XII° siècle, aucun autre pont n'existait encore sur le fleuve entre Lyon et la mer.
Le pont d'Avignon a alors permis de relier la région Est à la région Ouest du Rhône et surtout de contrôler le commerce fluvial et naturellement de récupérer des droits de passage...


Au cours des siècles, le pont a subi les caprices du climat (on ne parlait pourtant pas encore du réchauffement de la planète provoquant des  pluies diluviennes, des crues et des inondations...) et les dégâts entraînant chaque fois de lourds travaux de réparation, il fut décidé en 1640 de renoncer à le reconstruire. 





2 commentaires:

Anonyme a dit…

merci François pour cet hommage

Christian

Jungle Jim a dit…

à Christian,
Tout le plaisir est pour moi.