samedi 28 mars 2015

Boula-Matari


Boula-Matari, cette dénomination donnée à Tintin au Congo était à l'origine un surnom donné à Stanley dont le nom évoque toute une série d'aventures prodigieu
ses.



Il s'appelait de son vrai nom James Rowland. Sa prime jeunesse fut misérable. Il est né en 1841 à Denbigh, dans le pays de Galles. A l'âge de six ans, des parents inhumains l'enfermèrent dans un "workhouse", une sorte de bagne pour enfants abandonnés et parias de tous âges. A quinze ans, il s'évade de cet enfer pour prendre la route. Ses pérégrinations le conduiront aux Etats-Unis où il aura la bonne fortune de rencontrer un brave homme dont il adoptera le nom et grâce auquel il pourra acquérir de l'instruction et devenir journaliste.
Mais quel journaliste !
Ses articles dans le New-York Herald, enthousiasmeront le public mondial, en particulier le récit de son expédition africaine à la recherche de Livingstone.
C'est en explorant plus tard le fleuve Congo pour le compte du roi des Belges Léopold II qu'il dut affronter d'indescriptibles chaos de roches qu'il lui fallut faire sauter à la dynamite pour se frayer un passage. Les indigènes, émerveillés par cette puissance d'action donnèrent à Stanley le surnom de Boula-Matari, le briseur de rocs. Bientôt, propagé par le tam-tam jusqu'aux profondeurs du Congo, se répandit le bruit de la présence d'un Blanc si fort qu'il réduisait en poussière des blocs de granit massif.



Sur sa tombe, dans le petit cimetière du village de Pirbright (Surrey), on inscrivit :
Henri Morton STANLEY
Bula Matari
1841-1904



Aucun commentaire: