samedi 18 octobre 2014

Grenade


C'est en ce moment dans le Midi la pleine saison des grenades (du latin granatum, abondant en grains). Ce fruit rond, de taille variable (entre 50 et 800 g selon les variétés), à écorce dure et coriace, renferme de nombreux pépins enrobés d'une pulpe rouge d'une agréable saveur acidulée. (Il parait qu'il y a 520 arilles (ainsi se nomment les pépins gorgés de jus), quelle que soit la taille de la grenade, mais j'avoue ne m'être jamais amusé à compter...)

Originaire d'Asie Mineure, la Grenade a pendant longtemps été l'un des aliments de base des nomades, qui l´appréciaient particulièrement lors de leurs déplacements, car sa pulpe, gorgée d´eau, permettait d´étancher la soif lors des grandes traversées du désert. Les Maures introduiront en Espagne ce fruit aux mille vertus qui donnera son nom à la ville de Grenade au X° siècle.  
Si les enfants apprécient particulièrement les grenades qu'ils décortiquent grain par grain, la plupart des sirops de grenadine n'ont plus grand-chose à voir avec le jus de grenade...
D´après une étude récente, la grenade est un des fruits possédant le plus d´antioxydants, parmi lesquels les flavonoïdes, les tannins et l'acide ellagique. Sa teneur en antioxydants serait supérieure à celle du thé vert et du vin rouge. (Les antioxydants permettent de freiner le vieillissement, de lutter contre les maladies cardiovasculaires et certains cancers.) 


2 commentaires:

Anonyme a dit…

allez mangeons des grenades...et il faudra nous achever...comme les vieux chevaux

Christian

Jungle Jim a dit…

à Christian,
et on devient "trop vieux pour mourir jeune"....