samedi 16 août 2014

Masonjoany

À Madagascar, certaines femmes se font des masques "de beauté" à base de poudre de Masonjoany. 


C'est un mot malgache désignant le bois de santal de Madagascar, scientifiquement appelé Enterospermum madagascariensis ou Santalina madagascariensis


Ce petit arbre commun de l’Ouest de Madagascar (Diego Suarez, Nosy Be, Majunga) est exporté en centaines de tonnes sur l’Inde pour confectionner des onguents qu’on applique sur le visage et pour des cérémonies religieuses. 
Les femmes malgaches obtiennent la pâte en frottant soit l’aubier (partie tendre de l’arbre située juste sous l’écorce), soit les racines contre une pierre plate, puis elles rajoutent quelques gouttes d’eau et se barbouillent ensuite le visage avec ce masque facial.




Beaucoup préfèrent se dessiner des motifs plus esthétiques avec un bâtonnet. 





Il parait que le masonjoany a des qualités protectrices contre le soleil et la chaleur, qu’il aurait des propriétés anti-tâches et d’éclaircissement des peaux foncées. 
Personnellement, je me suis laissé dire que c’était pour les femmes une façon subtile d’annoncer qu’elles étaient en période menstruelle... 

Aucun commentaire: