vendredi 25 juillet 2014

La vie de château

Situé entre Béziers et Narbonne, près du village de Cruzy, dans le département de l’Hérault, le château de Sériège n’a jamais été habité. Sa construction, commandée par la famille Andoque en 1884, en plein âge d’or de la viticulture dans le Biterrois, n’a d’ailleurs jamais été achevée. 
Les Andoque sont connus depuis le XVI° siècle dans la région comme étant de riches propriétaires terriens. Alliés aux familles de notables du coin, ils possédaient l'ancienne seigneurie de Sériège, puis, pendant la Révolution, ils achetèrent le domaine du Terral situé sur la commune d'Ouveillan (Aude), un ancien fief de l'abbaye de Fontfroide devenu bien national. 
Lorsque son domaine est devenu l'une des grandes propriétés viticoles du Languedoc, la famille Andoque voulut avoir du "sang bleu", ce qui amènera Joseph Barthélémy Andoque (1773-1844) à se faire appeler d'Andoque de Sériège.
C’est son fils Alexandre (1815-1902) qui décidera d'édifier le château de Sériège, un bel exemple de ces "folies" construites par les riches pinardiers de l’époque. 


A la suite des grèves de 1905, le domaine sera racheté par André d’Andoque (1870-1954), un cousin qui venait d’achever la construction de l’imposant château du Terral à Ouveillan. 


Je ne connais pas personnellement ces Andoque mais leur nom et leurs châteaux me font penser au capitaine Haddock devenu châtelain de Moulinsart. 


Aucun commentaire: