vendredi 28 février 2014

Les animaux de compagnie...

... seraient dans l'hexagone pratiquement aussi nombreux que la population française qui s'élève à environ 65 millions d'habitants.
En troisième position sur le podium on trouve les chiens avec 8 millions de "toutous à sa mémère"...

... à la seconde  place, les chats seraient près de 11 millions à nous ensorceler avec leurs ronrons...


.... et sur la première marche viennent 36 millions de poissons. 


(Tout le monde se souvient de Maurice qui "poussait le bouchon un peu trop loin" dans un célèbre spot publicitaire pour une crème au chocolat.)
Loin derrière, il y a les oiseaux, les rongeurs, souris, lapins nains, hamsters, cochons d'Inde, les serpents, lézards, tortues, etc.
Pas étonnant que l'on compte autant de vétérinaires que de médecins ! 

jeudi 27 février 2014

La crise…

Le mot "crise" vient du latin médical crisis issu du grec krisis, signifiant "décision". 
En médecine, la crise est le moment d’une maladie caractérisé par un changement subit, un accident qui atteint une personne en bonne santé apparente (crise d’asthme, crise d’appendicite, crise cardiaque, etc).
En économie, la crise désigne une phase grave, une déconfiture, une difficulté, un marasme, un manque, une pénurie… 
Ce qui m'amène à cette petite blagounette : 

Cette nuit un cambrioleur est entré chez moi


Il cherchait de l’argent… 
Je me suis levé… et j’ai cherché avec lui.
C’est ça la crise ! 

mercredi 26 février 2014

Étiquetage pour l'entretien des textiles

Étiquettes cousues sur nos vêtements comportant des indications symbolisées d’entretien ou de lavage... 




Muscovado


J’ai découvert dernièrement ce mot qui désigne un sucre de canne complet, non raffiné, de couleur brune et à forte teneur en mélasse, produit aux Philippines selon un procédé naturel d’évaporation et dont le résidu séché puis broyé a conservé les sels minéraux, vitamines, et acides aminés de la canne à sucre. 

On appelle également "mascobado" ce sucre qui ressemble étrangement au "rapadura" ayant fait l’objet de mon billet du 7 juin 2013. 


Ne pas confondre avec le sucre roux qui est un sucre blanc raffiné et recoloré avec de la mélasse ou avec la cassonade qui est un mélange de sucre raffiné et de mélasse...


mardi 25 février 2014

Transformation

Action de transformer, du latin transformare, de formare (former) et trans (au-delà). 
Transformer c’est faire passer d’une forme à une autre, donner un autre aspect, d’autres caractères formels. 

Comme dans cette histoire : 

Après une torride partie de jambes en l’air chez une nouvelle conquête, un célèbre séducteur hollandais se tourne sur le côté et aperçoit la photo d’un homme sur la table de nuit…


 - C’est ton mari ? demande-t-il inquiet. 
- Mais non, idiot ! lui répond la belle en se blottissant contre lui. 
Il insiste: 
- Ton petit ami ? 
- Mais non ! Pas du tout… dit-elle en lui mordillant l’oreille. 
- Bon, mais alors c’est qui ? insiste le tombeur hollandais. 
Calmement et très doucement, elle lui murmure : 
- C’était moi… Avant l’opération.

lundi 24 février 2014

Les vieux amants


C'est le titre de l'une de mes "chansons-fétiches" entendue pour la première fois en décembre 1967, lors d'un séjour à Dakar...




samedi 22 février 2014

Chatouiller

C'est produire, par des attouchements légers et répétés sur certaines parties du corps, des sensations agréables ou pénibles qui provoquent un rire convulsif.

Chat touillé...

Mimosa

Ça y est, les petites fleurs jaunes en forme de très petites boules duveteuses et parfumées sont de sortie.


Le nom "mimosa" vient du latin mimus mot désignant une ancienne technique théâtrale selon laquelle les acteurs s’exprimaient par gestes et non par mots. Car le mimosa est un arbuste épineux du genre sensitif appartenant à la famille des Légumineuses de la même espèce que l’acacia, dont les feuilles se contractent au moindre contact. 


mercredi 19 février 2014

Huile de foie de morue

Après la guerre de 39/45, comme de nombreux enfants j’ai eu droit à ma dose quotidienne de cette potion destinée à palier aux carences alimentaires. 


Un véritable supplice… 

mardi 18 février 2014

Passage piétons


Ce que l'on voit hélas trop souvent...


Juste retour des choses...

lundi 17 février 2014

Marianne

Selon certains livres anciens, on fête aujourd’hui les Marianne en mémoire de l'une des femmes qui avaient suivi Jésus pour le servir durant sa vie publique et qui était considérée comme "égale aux apôtres". Après l'Ascension Marianne serait partie avec saint Philippe, son frère, pour la Phrygie où elle serait morte de vieillesse à la fin du 1er siècle.


Le buste de Marianne que l’on voit dans pratiquement toutes les mairies de France n’a rien à voir avec cette Marianne-là. 
Notre symbole de la Liberté associée à la République est né en 1793 sous les traits d’une jeune femme coiffée d’un bonnet phrygien, le bonnet des esclaves affranchis du temps des Grecs et des Romains. 


C’est sous Napoléon III, qu’un texte provençal "La Coumplaitou de la Marianno" lui donnera son nom de Marianne. 
Elle deviendra alors l’emblème des sociétés secrètes en lutte contre le régime impérial puis, en 1871, contre celui de la Commune. 


En 1880, la ville de Paris fit installer la statue de Marianne exécutée par le sculpteur Léopold Morice, au carrefour du Château-d’eau rebaptisé place de la République. 


C’est là qu'en 1958 le général de Gaulle présenta aux Français son projet de Constitution de la V° République. 
Et c’est ce même Général de Gaulle qui donnera en 1968 les traits de Brigitte Bardot au buste officiel de Marianne…


 … qui prendra en 1978 le visage de Mireille Mathieu… 


… celui de Catherine Deneuve en 1985… 


… d’Inès de la Fressange en 1989… 


… de Laetitia Casta en 2000… 


… et de Sophie Marceau en 2012. 


Qui sera la prochaine Marianne ?

samedi 15 février 2014

vendredi 14 février 2014

Origine de la Saint-Valentin


Plus connu des historiens sous le nom de Dèce, Gaius Messius Quintus Trajanus Decius était un empereur romain qui règna de 249 à 251. 

Buste de l'empereur Dèce - Musée du Capitole

Désireux de restaurer la piété romaine, ce Dèce promulgua un édit rendant obligatoire le culte impérial, jusque là facultatif. Ce qui n’arrangea pas les affaires de la communauté chrétienne dont l'influence était croissante depuis le Ier siècle. 
En effet, rejeter les divinités locales et refuser de se plier à l'ordre de l'empereur, équivalait à briser la paix des dieux (pax deorum), fondement légendaire de la puissance romaine et garant de l'ordre universel. C’était, de fait, une trahison contre l'Empire romain. La désobéissance à cet édit était donc passible de la peine de mort. 
C’est à cause de l’édit de Dèce que quelques années plus tard, sous le règne de l’empereur Claude II "le Gothique", un certain Valentin, prêtre de son état qui jouissait d’une grande réputation de sainteté, fut dénoncé d'avoir bafoué l'ordre impérial, arrêté et décapité le 14 février 270. 
Depuis, chaque 14 février nous avons droit au cirque commercial de la saint Valentin sous prétexte de fêter les amoureux...


mercredi 12 février 2014

Shirley Temple



La "Petite Princesse" de ma jeunesse nous a quitté le 10 février. Elle avait 85 ans. 
RIP


mardi 11 février 2014

La gare Saint-Lazare...

... où j'ai trainé mes guêtres pendant quelques années, dans une autre vie...




La salle des pas perdus

La gare Saint-Lazare côté rue d'Amsterdam

 Une chanson de J. Renard et Pierre Delanoë 

A la gare St Lazare
A l'horloge pendue
J'ai compté quatre quarts
Et tant de pas perdus
A la gare St Lazare
J'ai lu et j'ai relu
Tous les journaux du soir
Mais tu n'es pas venu

J'interrogeais les visages des gens
J'avais le cœur battant
La tête qui tournait
J'ai cru te voir cent fois
A travers la cohue
Mais ce n'était pas toi
C'était des inconnus, des inconnus
Et partout je t'ai guetté
J'ai couru les guichets
Renversé les paquets
Opté les contrôleurs
Bousculé les porteurs
Pendant que sur les quais
Les foules s'embarquaient

A la gare St Lazare
A l'horloge pendue
Il est beaucoup trop tard
Et tu n'es pas venu
J'ai pris un verre au bar
J'ai beaucoup, beaucoup bu
En rêvant de départ
Vers des cieux inconnus

Je suis partie dans un grand wagon-lit
De Mantes-la-Jolie, Nanterre la colline
Pour voir les lumières
De Bécomb les Bruyères
Chatou, le Vésinet, vers St Germain en Laye
Moi je voulais : New avenue Chicago
St Valéry en Caux, New York, San Francisco
Qui nous donnait envie d'avoir raté le train
Le dernier train pour la Californie

A la gare St Lazare
A l'horloge pendue
Il est beaucoup trop tard
Et tu ne viendras plus
Tout le monde est parti
Il n'y a plus que moi
Je m'en fous car je suis
Ronde comme un p'tit pois

Je me donne un grand bal
Salle des Pas Perdus
Sous l'horloge infernale
Et je ne t'en veux plus
A travers le brouillard
Qui tourne autour de moi
A la gare St Lazare
Moi je danse avec toi