samedi 16 mars 2013

Sapotille

De l'aztèque tzapotl, c'est le nom du fruit (sucré et parfumé, exquis lorsqu’il est blet) d’un arbre natif des régions chaudes et humides d’Amérique Centrale et des Caraïbes, le sapotier ou sapotilllier.


Un arbre dont la sève est une sorte de latex, le chiclé, que les Mayas du Mexique mastiquaient déjà il y a 5000 ans pour se muscler les mâchoires. 

Les Américains n’ont donc pas inventé la gomme à mâcher… Mais ils ont utilisé le chiclé pour la fabrication de leur fameux chewing-gum que leurs soldats amèneront en France en 1944...





... et que nous remplacerons par du chewing-gum bien de chez nous quand, en 1952, l'Américain Courtland E. Parfet, agent général pour l'Europe du fabricant de chewing gum Beech-Nut et qui fit partie des nombreux GI's qui débarquèrent sur les plages de Normandie en 1944, créera en France la marque Hollywood bientôt suivie par le bubble gum Malabar.








Devenu trop coûteux, le chiclé, naturel et biodégradable, a été petit à petit remplacé par des produits chimiques issus du pétrole. De nos jours, le chewing-gum jeté par terre va donc mettre environ 5 années à se dégrader naturellement. Comme son nettoyage sur la voirie nécessite l’utilisation de puissants détergents et coûte des fortunes aux municipalités, il faudra envisager de revenir à la fabrication traditionnelle du chewing-gum à base de latex de sapotier comme au bon vieux temps… 



2 commentaires:

Anonyme a dit…

ne machons pas..nos mots vive le chicle bio
Christian

Jungle Jim a dit…

Bravo Christian !!!