samedi 9 mars 2013

Pencher

Du latin pendere, pendre. Pencher, c'est être oblique par rapport à la verticale, être hors de son aplomb, souvent avec l’idée d’un danger, d’une chute possible, d’un équilibre instable (ça penche du côté où ça veut tomber…), d’une position anormale. 
Comme pour cette maison que l’on croirait conçue par un architecte "fada". 


Dans la même famille que le verbe "pencher", on trouve le mot "pente" désignant l’obliquité d’une ligne droite ou d’une surface plane par rapport au plan de l’horizon. 
"En pente" se dit d’une surface, d’une route qui n’est pas horizontale. 
Ce qui est finalement le cas de cette rue… 


J’ai honte… 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

tu as un ..penchant pour la blague
Christian

Jungle Jim a dit…

De temps en temps, ça ne fait pas de mal...
Bon week-end !