dimanche 17 mars 2013

La fin du Congo belge



C’est le 4 janvier 1959 que Léopoldville, capitale du Congo belge, a connu les premières violentes émeutes faisant basculer la colonie dans l’horreur en mettant le Congo à feu et à sang. Le plus riche pays d’Afrique deviendra ainsi l’un des plus pauvres. Ces émeutes, apparemment spontanées, mais en fait préparées par Patrice Lumumba, un leader nationaliste soutenu par Moscou, ébranlèrent le prestige du colonisateur belge et marquèrent le début du raz de marée nationaliste qui aboutira 18 mois plus tard à l’indépendance du Congo. L’impétuosité de la tempête et la violence de la déflagration dynamiteront la colonisation et conduiront à la Table ronde de Bruxelles pour l’établissement de deux certificats : l’un du décès du Congo-Belge et l’autre de la naissance du Congo-indépendant. Mais quand on voit ce que le sinistre Mobutu en a fait ensuite…



Aucun commentaire: