dimanche 24 mars 2013

Centrafrique

L’ancien territoire de l’Oubangui-Chari, créé en 1903,…


… est devenu autonome en 1958 avec à sa tête Barthélémy Boganda qui sera tué l’année suivante dans un accident d’avion. 

De Gaulle et Boganda en 1958

Boganda fut remplacé par son cousin David Dacko, le premier président de la République Centrafricaine qui obtint son indépendance le 13 août 1960. 


Dacko sera renversé le 1er janvier 1966 par le coup d’Etat du colonel Jean Bedel Bokassa qui se décrétera Président à vie…


 … avant de se proclamer empereur en 1976. 


En 1979, Bokassa sera à son tour victime d’un coup d'état et l’opération Barracuda permettra à David Dacko de reprendre les rênes du pays. 
En 1981 Dacko aura droit à un nouveau coup d’état et le général André Kolingba présidera le pays jusqu’en 1993,...


... année de l’élection d’Ange-Félix Patassé. 


En 2003, le général François Bozizé prendra le pouvoir par la force. 


Et comme en Centrafrique, l'histoire est un éternel recommencement, dix ans plus tard, les rebelles du Séléka...


... investissent Bangui et annoncent ce dimanche matin avoir pris le palais présidentiel. Bozizé n’aura eu qu’à traverser l'Oubangui pour se réfugier de l’autre côté du fleuve, en République Démocratique du Congo. 


La France aurait envoyé des troupes pour sécuriser l’aéroport de Bangui. On compte environ 1250 Européens en Centrafrique, mais pour le moment aucune opération d’évacuation des expatriés français n’a été décidée.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle est la place de la France qui, par la voix de Fabius, a confirmé le départ du président centrafricain et demandé de la "retenue" aux différentes parties? La communication de la France aboutit finalement à exiger de Bozizé qu’il reste où il est désormais, et du chef de la coalition Séléka qu’il rejoigne le trône laissé vacant. Son action a consisté en l’envoi de troupes pour protéger ses intérêts dans ce pays aux richesses minières à peine toutes exploitées.
Bernard T.

Jungle Jim a dit…

Bonjour Bernard T et merci pour votre commentaire.
Ah, s'il y avait du pétrole en Centrafrique...
Il faut se souvenir que lors de la prise de contrôle d'une grande partie de la Centrafrique par les rebelles en début d'année, Hollande avait refusé de soutenir le régime Bozizé.