dimanche 3 février 2013

Une histoire belge

Qui n'a rien à voir avec Depardieu... 

Tout d’abord, il faut savoir que la Belgique est divisée depuis 1830, date de son indépendance, en deux régions, la Flandre et la Wallonie avec deux communautés culturelles et linguistiques, les Flamands, majoritaires, et les Wallons qui parlent français.


A la création de l’Etat, la langue française fut la langue des élites et de l'aristocratie. Elle est devenue ensuite langue officielle, ce qui a entraîné la vexation des Flamands attachés à leur langue. Et depuis, il existe toujours un antagonisme entre les deux communautés linguistiques de la Belgique.
A présent, on comprendra mieux l’histoire qui suit :

Un Wallon, un Flamand, une nonne et une blonde à la poitrine généreuse voyagent en train dans le même compartiment. Arrive un tunnel et le compartiment est plongé dans l'obscurité. Soudain on peut entendre le bruit d'une gifle bien appuyée.
Le train sort du tunnel et le Flamand, l'air complètement hagard, a la joue toute rouge.
Voici les pensées des 4 voyageurs à cet instant précis :
- Le Flamand (pensée traduite) : Le Wallon a voulu une fois la blonde peloter, elle a cru que moi c'était, et je me suis la gifle ramassé.
- La nonne : Mon Dieu, le Flamand a voulu peloter la blonde et elle lui a filé une claque. Bien fait !
- La blonde : Cet idiot de flamand a voulu me toucher les seins, mais il s'est trompé et il a peloté la nonne, qui en retour l'a giflé.
- Le Wallon : Oufti, trop génial ! Au prochain tunnel, je recolle une baffe au Flamand.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

excellent le coup du tunnel
Christizn

Jungle Jim a dit…

à Christian,
Rien à voir avec un combat de nègres dans un tunnel...
Bon dimanche !