lundi 11 février 2013

Revillon

J'ai retrouvé dernièrement cette publicité ancienne des fourrures Revillon.



Si dans les années 60 la fourrure de luxe et les manteaux de panthère étaient à la mode, de nos jours, il n’est plus de bon ton de porter de la fourrure. 
Autres temps, autres mœurs…


Très ancienne maison créée en 1723, les Ets Revillon s’étaient particulièrement intéressés, pendant la première moitié du siècle dernier, aux fourrures provenant du Canada. Le "gentleman trappeur" Victor Revillon avait ainsi ouvert dès 1910 plusieurs postes de traite de fourrure sur la côte Nord canadienne, puis autour de la baie d'Ungava, de la baie d'Hudson et de la baie James.

En faisant quelques recherches j’ai appris que certains villages inuits du Nunavik (région située dans le Nord du Québec) avaient été établis à la place d’anciens sites de postes de traite de la maison Revillon. Et que le documentaire sur les us et coutumes des Esquimaux du Grand Nord canadien "Nanouk l’Esquimau ", réalisé par R. Flaherty en 1922, avait été financé par cette même maison Revillon.


Avec mon meilleur souvenir à mes visiteurs canadiens.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

exact notre BB avec l'âge a bien changé ou ses admirateurs ne peuvent plus acheterde fourures??
Christian

Jungle Jim a dit…

à Christian,
Les grands créateurs de mode utilisent à présent de la fourrure synthétique vendue au mètre, produit de luxe de fabrication française... C'est comme le Canada dry : ça ressemble à de la fourrure mais ça n'en est pas.
Pour revenir à BB, c'est vrai qu'elle a bien changé....