lundi 21 janvier 2013

Tics de langage

Je ne supporte pas les hommes politiques, journalistes et autres commentateurs de la radio ou de la télé qui émaillent leurs phrases de l’interrogation "pourquoi" immédiatement suivie de la locution  "parce que" (qu’ils prononcent d’ailleurs très souvent "pasque"). 


C’est horripilant, tout comme "en fait" que l’on entend à tout bout de champ…

2 commentaires:

Anonyme a dit…

En fait ces tics de langages font oublier le contenu des propos Pourquoi, parce qu'ils sont en quelque sorte ininteressants
A mon niveau, c'est tout ce que je peux dire...Voilà
Cordialement Christian

Jungle Jim a dit…

Tu ferais un bon politicien mon cher Christian.