mardi 22 janvier 2013

Pacotille

Dans l’ancien droit maritime, c’était la marchandise qui, ne payant pas de fret, était embarquée par le capitaine, les hommes d'équipage ou les passagers, dans le but de faire du commerce pour leur propre compte.

« Les matelots étalaient leurs pacotilles au pied des palmistes: une forêt muette et solitaire se changeait, une fois l'an, en un marché bruyant et peuplé. » 
(Chateaubriant, Mémoires d’Outre-Tombe)

Par extension, pacotille a désigné un assortiment de marchandises hétéroclites destinées à l'échange, au commerce outre-mer, notamment avec les roitelets d’Afrique noire.


« Dans nos pacotilles d'objets pour échanges avec les sauvages, il y avait une grande quantité de parapluies, presque autant que des colliers de chiens. » 
 (A. Daudet, Port-Tarascon).




2 commentaires:

Anonyme a dit…

Gouvernement de pacotille..contre quoi l'échanger
Christian

Jungle Jim a dit…

Bonne question...
De quelque bord qu'ils soient, les politicaillons qui nous gouvernent sont tous bons à mettre dans le même panier...