jeudi 31 janvier 2013

Le karité


Extrait d'une amande tirée du noyau du fruit du karité, arbre de 10 à 15 mètres de hauteur qui pousse à l’état sauvage dans la savane, le beurre de karité est un produit à la mode en cosmétologie.

Publicité gratuite...

Riche en acide gras essentiel et en vitamines A, E et F, ce produit "miracle" pour la peau est utilisé depuis toujours en Afrique de l'Ouest. 
Le beurre de karité que l'on trouve dans le commerce est parfaitement inodore, contrairement à ce qu'écrivait en 1929 Albert Londres dans "Terre d'ébène" :
« Les femmes étaient accroupies devant les petits tas de choses qu'elles avaient à vendre, trois morceaux de sucre, quatre bananes, six noix de kola, une calebasse de lait, cinq ou six mille mouches... des petites boules noires comme des crottes de chèvre, d'autres boules, celles-là blanchâtres et d'où montait une odeur qui est celle de toute l'Afrique. C'était l'odeur du beurre de karité. Aucun puits perdu, aucune bouche, soit d'égout, soit d'évier, ne vous donnera une idée de cette odeur-là. Si boucané que vous soyez, vous tomberez inanimé à la moindre vague de beurre de karité. C'est une odeur que l'on pourrait appeler à crochet, car elle plonge en vous et vous décroche le cœur ! Ce beurre végétal se met à toutes les sauces. Il sert à la cuisine, à la toilette. Il graisse les plats, lubrifie les peaux. Plus la peau brille au soleil, plus la femme est séduisante. Le malheur est que la coquette sent d'aussi loin qu'elle brille. »








3 commentaires:

Anonyme a dit…

karité bien ordonné commence par soi mêle
Christian

Jungle Jim a dit…

à Christian,
Mêle ou même ???
Je ne pense pas que les Africaines utilisent le karité pour démêler leurs cheveux crépus...
Cordialement.

Anonyme a dit…

même... mauvais jeu de mot