mardi 4 décembre 2012

Le zouave du pont de l'Alma


Au départ, lors de la conquête de l’Algérie, zwâwa était le nom d’une tribu kabyle qui s'était rangée aux côtés des Français et composait un corps d’infanterie légère indigène formé en 1831. Par la suite, les régiments de zouaves ont été exclusivement constitués de soldats français qui ont gardé l’uniforme d’origine, la chéchia et le pantalon bouffant.


Comme le mot zouave désignait alors un homme courageux, l’expression "faire le zouave" a d’abord signifié plastronner, se pavaner, faire le fanfaron. Aujourd’hui faire le zouave c’est plutôt faire le pitre, faire le malin.

Le plus célèbre zouave est sans aucun doute celui du pont de l’Alma, une statue fixée sur l’une des piles du pont, qui a pendant longtemps servi à mesurer la montée des eaux pendant les crues de la Seine. 




Ce pauvre zouave a souvent les pieds dans l’eau qui était même montée au niveau de ses épaules lors de la crue historique de 1910.






Aucun commentaire: