samedi 1 décembre 2012

Népotisme


De "nepos", signifiant neveu en latin.
Dans les hautes sphères, on a toujours eu tendance à pistonner les membres de sa famille. A l’origine, le mot népotisme était employé pour désigner le favoritisme dont faisaient preuve certains papes, tel Urbain VIII (1568–1644)...,


 ... envers leurs neveux (quand ce n’était pas leurs fils…) auxquels ils attribuaient des titres de cardinaux.
De nos jours, le népotisme désigne une pratique qui, pour un responsable, qu’il soit élu, notable ou dirigeant d'entreprise, consiste à distribuer des emplois, des avantages ou des honneurs à des membres de sa famille, à des proches ou à des amis, plutôt qu'aux personnes qui y ont droit ou qui sont les plus compétentes.


Dans certains pays d’Afrique, le népotisme devient tribalisme d’Etat pour la pérennisation du pouvoir. Ainsi au Congo, le fils du Président, Denis-Christel Sassou Nguesso est le grand patron de la compagnie SNPC, chargée de la commercialisation du pétrole, une richesse qui procure près de 70% des recettes budgétaires et 90% des devises du pays, tandis que Wilfrid Nguesso "Willy" se charge du transport maritime de l’or noir. A la tête de la sécurité privée des installations pétrolières et aéroportuaires on trouve un certain Maurice Nguesso, le transport aérien est dirigé par Edgard Nguesso, l’hôtellerie serait enfin contrôlée par Ninelle Sassou Nguesso et Sandrine Sassou Nguesso…


Les membres de la famille d’abord, comme disait l'ex-président tunisien Ben Ali….

Aucun commentaire: