jeudi 15 novembre 2012

Song Meiling


Song Meiling (1898-2003), alias «Madame Tchang Kaï-chek," fut certainement l'une des femmes les plus influentes du 20ème siècle.

« … Le président Harry S. Truman avait des ennuis avec une femme qu’il ne pouvait pas, pour des raisons politiques, traiter en quantité négligeable. Elle s’appelait Song Meiling. Allan avait-il déjà entendu parler d’elle ? Jamais, vraiment ?
Elle était l’épouse du fameux Tchang-Kaï-chek, le chef du parti nationaliste chinois, le Kuomintang. Elle était fabuleusement belle et avait fait ses études aux États-Unis. Elle était la meilleure amie de madame Roosevelt, attirait des milliers de gens chaque fois qu’elle apparaissait en public et avait même pris la parole au Congrès. A présent, elle pourchassait littéralement le président Truman pour le forcer à tenir les promesses qu’elle prétendait avoir reçues du président Roosevelt en ce qui concernait la lutte contre le communisme.
Le conflit entre le Kuomintang et les communistes connaissait une accalmie, parce qu’ils faisaient actuellement cause commune en Mandchourie. Mais, dès que les Japonais se seraient retirés, la guerre civile reprendrait en Chine… »

Extrait de "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire" de Jonas Jonasson (Presses de la Cité), un roman désopilant dont la couverture est particulièrement laide (mais ne dit-on pas qu'il ne faut pas juger un livre sur sa couverture…)




Aucun commentaire: