jeudi 22 novembre 2012

John Steinbeck


Écrivain américain comptant parmi les plus grands romanciers de son temps, le chemin de la renommée a cependant été rude pour John Steinbeck (1902-1968) qui connut une enfance difficile. 
Après des études décousues, il partit à New York où, lui semblait-il, il pourrait acquérir l'expérience indispensable à un écrivain. Là, il fit toutes sortes de métiers avant d'obtenir un emploi de reporter au New York Journal, emploi qu'il perdra très vite. Son existence devint alors de plus en plus dure. 
Poussé par la nostalgie de sa Californie natale, il repartit et, là-bas, accepta les besognes les plus variées. Pendant ce temps, il écrivit plusieurs romans obscurs comme La Coupe d'or, vie romancée du flibustier Henry Morgan (1929) ou Pâturages du ciel (1932), dont certains ne connaîtront même pas les honneurs de l'imprimerie. 
Ce fut la publication de Tortilla flat en 1935 qui lui apporta la sécurité et un début de célébrité. 


Ensuite, chacune de ses œuvres remportera un succès mondial : En un Combat douteux, Des souris et des hommes, qui sera porté à la scène et à l'écran, La Grande vallée, Les raisins de la colère qui vaudra à son auteur le prix Pulitzer et fera l'objet d'un film célèbre, Rue de la sardine, A l'est d'Eden, Mon caniche, l'Amérique et moi, et bien d'autres encore. 

 


John Steinbeck a obtenu le prix Nobel de littérature en 1962. 

Aucun commentaire: