mercredi 3 octobre 2012

La Parisienne

C’est peut-être celle de Van Dongen,...


... celle de Kiraz...


... où celles de Jean-Gabriel Domergue (1889-1962), petit cousin de Toulouse-Lautrec, qui fit de ‘la Parisienne’ son sujet favori.





Créateur d’un type féminin qui fit sa réputation et sa fortune auprès d'une riche clientèle, Jean-Gabriel Domergue s’était spécialisé dans les portraits de femmes polissonnes et libérées, à la jolie frimousse et au long cou. 


"Les femmes ne trouvent leur portrait ressemblant que lorsqu’il ressemble à ce qu’elles voudraient être", disait-il. 



Aucun commentaire: